Lorsque sonne l’heure de l’apéritif, peu de gens sont capables d’opposer résistance à ces graines si délicieuses. Et, même si les bienfaits de ces dernières sur la sante ne sont pas méconnus, certains les opposent parfois. En général selon la conception de certains, le beurre d’amandes est plus recommandé pour la sante puisqu’il contiendrait moins de calories et de matières grasses que la cacahuete. Mais, cette hypothèse est-elle vraiment vérifiée ? Une comparaison des deux aliments à coque vous est offerte dans cet article.

Éclairage sur les propriétés des cacahuetes

Quelle que soit la saison, les fruits de l’arachide sont généralement disponibles puisqu’ils peuvent se conserver pendant des années. Leur principal avantage se situe sur le plan nutritif. En effet, il s’agit d’un oleagineux dont la consommation permet à l’organisme de se ressourcer en graisses (près de 50 grammes pour 100 g), en omega et en bon cholesterol responsable d’un regain d’énergie. Les cacahuetes contiennent également une quantité de proteines supérieure à celle de la noix de l’anacardier. Ce qui fait du cacahuete un aliment très aimé des végétariens. Sur le plan sanitaire, la cacahuete participe à une facilitation de la régulation du transit intestinal grâce à sa teneur en fibres. Elle permet également d’assurer une bonne densité minérale osseuse tout en agissant sur le diabète et la prévention du cancer. En réalité, seulement avec 100 grammes de cette graine apéritive peuvent assurer 53% des apports journaliers en phosphore recommandé.

Toutefois, même si elle est très délicieuse, la version salée des graines d’arachides n’est pas recommandée. Ceci, simplement parce que la teneur en sel y est élevée. Cet oleagineux très aimé en apéritif doit donc se consommer avec modération même s’il fournit une bonne qualité de cholesterol.

Valeurs nutritives de l’amande et ses effets sur la sante

Sur le plan nutritionnel, il a été prouvé que la teneur en magnésium du beurre d’amandes, en particulier de la noix de cajou, est plus élevée que celle des fruits de l’arachide. En effet, seulement 100g de noix de l’anacardier fournit environ 60% des apports journaliers en magnésium recommandé. Ce qui fait du beurre d’amande un parfait aliment pour prévenir le stress et la fatigue. En outre, le beurre participe activement à la stimulation des défenses immunitaires ainsi qu’à la protection contre la décrépitude cellulaire grâce au zinc qu’il contient. Le rôle de ces graines dans la préservation du système nerveux et la prévention des maladies cardio-vasculaires est par ailleurs énorme. Côté sante, les graisses, l’omega et le phosphore de ces graines offrent bonne protection aux dents en éliminant une grande partie des bactéries responsables des caries. Leur consommation est par ailleurs recommandée aux hypertendus puisqu’elles aident à limiter la tension artérielle selon les nutritionnistes. Les points faibles de cette noix oléagineuse, c’est sa pauvreté en fibres et en vitamine E comparativement à la cacahuete. Elle présente aussi un fort risque d’allergie en raison des oléorésines qui y sont présentes.

Ce qu’il faut retenir en définitive

Au vu des atouts nutritionnels, des points forts et des faiblesses respectives de ces apéritifs à coque, la réponse à la question de départ est claire. Les valeurs nutritives de ces deux graines apéritives sont équivalentes et assez intéressantes. Toutes deux sources de calories et avec presque les mêmes taux de proteines, elles ont toutes les deux de nombreux bienfaits pour l’organisme. Tout ce qu’il faut, c’est de ne pas en consommer en excès à l’heure de l’apéritif, surtout sous forme de beurre.