Rechercher :

 
  accueil  
  articles  
  l'association
  forum  
  Liens  
  contacts  
         
 
 


Actualités de l’autisme
et du handicap


 
 

Retarder la prise en charge adéquate des enfants autistes a un coût pour l’enfant et la société
( 25 février 2017 )

Appel à projets autisme 2017 de la Fondation Orange
( 25 février 2017 )

Ouverture du site officiel d’information sur l’autisme
( 22 février 2017 )

Cerveau : dépister précocement l’autisme par IRM ? / Sciences et Avenir
( 22 février 2017 )

Les « comportements-problèmes » au sein des établissements et services accueillant des enfants et adultes handicapés : Prévention et Réponses
( 22 février 2017 )

L’autisme : quelles origines, quels traitements ? émission France culture
( 22 février 2017 )

La CNSA met en ligne le tronc commun du métier des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
( 22 février 2017 )

Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme
( 22 février 2017 )

Direction Générale de l’Offre de Soins : rapport 2012
( 3 août 2013 )

Crise ouverte au Ministère de la Santé
( 3 août 2013 )

voir toutes les actualités
 
Mon petit frère de la Lune

Contactez-nous pour l’acheter : 15 € + 5,45 € de frais de port.

daniele.langloys@wanadoo.fr

 
Mon Mon petit frère de la lune
 
 
Noé, 4 ans, n’est pas tout à fait comme les autres, comme l’explique très bien sa grande sœur. Il est de la lune.
Ce court métrage, primé au festival Handica 2007, n’a pas la prétention d’être un documentaire sur l’autisme : c’est un film d’animation mais c’est une introduction subtile à ce handicap particulier, même si le mot autisme n’est pas prononcé. Il a le talent aussi de montrer l’autisme à travers la vie quotidienne de la famille, le regard de la fratrie, ce qu’on avait rarement fait.
Avec humour et tendresse pour ce petit frère dérangeant qu’elle aime tant, sans jamais tomber dans l’émotion facile, Coline explique les difficultés de Noé : sa fascination pour ce qui est rond, ses perturbations sensorielles, auditives en particulier qui engendrent des manifestations d’anxiété, les ruses de sioux qu’il faut imaginer pour faire certains gestes, ses limitations dans les jeux, la patiente et infinie capacité d’adaptation des parents, et même l’errance diagnostique que tous les parents connaissent bien.
C’est parce qu’il sonne toujours juste que ce petit film a rapidement trouvé son public.

 
    Association partenaire d'Autisme France